D'UNE POMME A L'AUTRE

Où l'on vous raconte notre migration familiale depuis la Normandie jusqu'à New York, nos découvertes, notre routine, notre vie.

14.11.08

Recherche d'un appartement a Manhattan ou la quête du graal

En espérant que ça puisse en aider d'autres.

Ca commence évidemment bien avant notre arrivée sur place, mais la délivrance des visas étant un long long long processus relativement imprévisible, nous avions juste regardé LE site Craigslist, je ne pense pas qu'il ait d'équivalent français.http://newyork.craigslist.org/
Donc ce site vous demande de selectionner une région, une ville, un quartier, un nombre de chambres, de salles de bain, puis si vous voulez vous en sortir mieux vaut mettre une fourchette de prix raisonnable sinon vous vous retrouvez avec 50 pages de liens sauf si votre demande relève de la douce rêverie (type 3 chambre a 1000$ max. à Manhattan).

Sans_titre

Et la, chose extraordinaire, tout le monde a le plus "gorgeous", "extraordinaire", "best value", "will not last"...  bref LE joyeau que vous êtes le seul petit malin a avoir réussi a repérer sur la toile. Ils sont comme ça ici, il y a bien une centaine de restaurants avec The best burger of New-York, the best cheesecake in the world..  Alors pour les restaurants ça prête à sourire, quand il s'agit du 30eme appartement glauque, beaucoup moins. Le gros problème est que pêle-mêle se mélangent les annonces des propriétaires privés, des occupants qui doivent absolument réussir a sous-louer leur appartement jusqu'au terme du bail parce qu'ici rompre un bail (souvent 1 ou 2 ans) c'est extremement difficile voire impossible, donc le loyer reste dû jusqu'au terme, celles des brokers (sorte d'agent immobilier qui montre les ppartements et peu empocher 15% du loyer annuel a la signature.. ça maisse rêveur), les sociétés qui sont propriétaires de centaines d'appartements à louer... 

Côté photo, c'est pas ça non plus, généralement dans les grands buildings, il y a plusieurs appartements témoins, meublés, exposés plein sud pris en photo... et c'est ces fameuses photos qui se retrouvent dans 10 annonces différentes mais avec 10 prix et conditions différentes.
Il y a aussi ceux qui ont pris en photo tout ce qui est visible depuis l'appartement en question.. mais probablement par la seule fenêtre existante parce qu'il n'y a aucune photo de l'appartement... les surfaces ne sont quasiment jamais mentionnées, et quand elles le sont c'est pour mieux mettre en évidence que les autres sont minuscules.

Bref, un autre critère surgit alors pour faire le tri: les FEES (=frais, les fameux 15%) et là il y a des appartements avec et ceux sans.  N'importe qui à ce stade se dit qu'aller voir ces appartements NO FEES (sans frais) doit etre la solution... et me voilà a suivre un jeune broker dans Manhattan, armée de ma poussette.

Premier appartement, avec ce qui pourrait servir de living-room sans fenêtre, evidemment de même pour la cuisine et la SDB; dans le deuxième idem, troisième idem.. les seules variations sont la vue plus ou moins bouchée sur les murs en brique de l'immeuble d'en face, meme au 18eme étage, ou l'exposition. Bref, autant dire que le moral a plongé direct.. et là.. magie le broker m'annonce qu'il a autre chose d'un peu plus loin a me montrer.. et là j'ai honnêtement eu l'impression de me retrouver chez Disney.. chez Peter Cooper ou village stuyvesant (pour un des fondateurs de NY, pas pour l'emblème des cigarettes) pour ceux qui connaissent: de la verdure, pas de bruit ou presque, de la lumière, des vraies pièces, des cuisines bien équipées avec une vraie fenêtre.. 7 playgrounds pour l'ensemble, des tas de trucs plus ou moins inutiles mais qui apportent un confort indeniable. Et la surprise...NO FEE.. et loyers assez salés (enfin encore un peu plus que le reste du marché). D'ici à penser que ce broker m'a montré les pires trucs du quartier pour me fourguer son produit soigneusement vendu au fur et a mesure, forcément on est dans le coeur de cible avec un enfant.

Apres 24h de reflexion et les avis de collegues, on s'est remis a la recherche de quelque chose et stupeur le marché s'est mystérieusement dévoilé a nos yeux.. et pour la première fois des vraies chambres, un vrai choix possible.

Le fin mot de l'histoire est qu'en fait quand il y a NO FEE... le broker est lui bien payé évidemment, mais directement  par  les sociétés qui gèrent les locations,  donc en fait il est plus ou moins enclin a faire visiter des horreurs avant d'amener ses clients sur un plateau aux gros programmes immobiliers en question. Donc les frais sont juste camouflés dans le montant du loyer mais de toutes façons, c'est toujours le même qui paie au final.

Je pourrai aussi vous dire qu'attirés par une (trop) alléchante annonce sur le même site, nous nous sommes retrouvés a visiter un immeuble flambant neuf situé a la limite du spanish Harlem et de l'Upper East side. Tout de suite le sentiment d'avoir changé de territoire mais immeuble incroyable, tout neuf, loyers assez bas vu les prestations, terrasses sur le toit, superbes laundry et autres salles de sports, bref... un package de rêve sachant qu'en plus c'etait NO FEE... et 1à 2 mois de loyer offerts.. forcément dans ce marché ou l'offre et la demande font la pluie et le beau temps, ça sentait l'arnaque. En se renseignant sur le net, l'immeuble etait collé a un centre de réhabilitation pour les delinquants qui etaient autorisés a sortir en journée de prison.. ça calme, puis qu'il y a avait des problemes de rats... ça sent le roussi..  et qu'enfin quelques jours avant il y a encore eu des coups de feu juste devant, ce malgré le commissariat a environ 50m.  pas mal de riverains avouaient qu'ils ne sortaient pas des que la nuit tombait (en ce moment a 16h il fait nuit..). Autant dire qu'on a vite oublié cette possibilité. C'est ça aussi cette ville.. savoir où l'on met les pieds, les limites ne sont pas toujours aussi claires que l'on croit. Et vu que statistiquement un américain sur deux possède une arme à feu.. ça fait rudement réfléchir.

Mais nous avons aussi découvert encore un peu plus cette incroyable diversité des gens qui forment cette ville, venus de partout et tellement accueillants.

Posté par ClaraK à 12:21 AM - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Oh la la vous l'avez échappé belle. Ca m'a fait penser à un épisode de How I met your Mother (une série que vous DEVEZ regarder !), lorsque Lily et Marshall achètent un appart à Dowisetrepla (quartier nommé ainsi car DownWindfromtheSewageTreatmentPlant) car ils ne le visient que le WE...
    Cela dit à Paris il y a des arnaques similaires... ma cousine a failli louer un appart dans un immeuble sous le coup d'un arrêté de péril
    Bon et finalement votre appart, c'est lequel ? c'est à suivre cette histoire ?
    Judith

    Posté par J., 14.11.08 à 10:12 AM
  • et ben

    et ben je me demande si je dois en rire ou en pleurer....pour vous je veux dire, par écran interposé franchement c'est incroyable....en même temps j'avais lu un doc sur "comment traduire les annonces immobilières" c'était très drôle et tellement vrai...aujourd'hui quand je zieute les annonces (oui j'aime le faire du mal) je ne peux m'empêcher de repenser au sens caché des adjectifs mélioratifs courament utilisés.....enfin j'espère que vous trouverz quelque chose de satisfaisant...bon vent

    Posté par scrapaddict, 15.11.08 à 12:07 AM
  • Ton expérience pourra aider ceux qui voudront s'installer ! C'est très intéressant de savoir ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire ! Tu ne nous a pas parlé du bail ! Je sais, d'après l'expérience de mon fils, que la lease peut être très sévère !

    Posté par claudine, 15.11.08 à 06:06 PM

Poster un commentaire