D'UNE POMME A L'AUTRE

Où l'on vous raconte notre migration familiale depuis la Normandie jusqu'à New York, nos découvertes, notre routine, notre vie.

18.11.08

Un mois.. deja!!!

Je n'en crois pas mes yeux...  un mois que nous sommes arrivés! Alors évidemment, je ne peux pas m'empêcher de faire un premier bilan de l'adaptation de notre petite famille à ce nouveau milieu naturel.

P1000332

Comme partout.. un taxi jaune, emblématique de NY

Côté climat: c'est assurément l'aspect des choses auquel on n'avait pas trop pensé, pourtant venant de Normandie, on aurait pû croire que ça se ferait tout seul. Que nenni... Ici pas moyen de savoir comment s'habiller, le temps change tellement vite en tout (nuages, température, vent, pluie, brouillard) que dans la même journée on pourrait bien avoir à se changer 2 ou 3 fois sans problème. Rajoutez à cela des kilomètres à pied sans arrêt et donc mon petit chauffage central personnel qui grimpe aussitôt, la climatisation meurtrière dans les magasins, ascenseurs, bus ou métro, le chauffage aussi dans les mêmes endroits.. bref, pas possible. Seule solution trouvée pour l'instant, la muti-couche: on commence par quelque chose de léger, puis on rajoute un pull fin, puis pour parfaire l'ensemble un manteau plus ou moins épais aussi. Reste le problème de la pluie, par ce que c'est pas juste un souci d'imper ou non, moi je ne me déplace quasiment jamais sans la poussette, et donc suis inféodée aux bateaux sur les trottoirs et aux flaques qui vont avec. Donc déja que de gérer la poussette et le parapluie en même temps ça relève de l'exploit dès qu'on veut légèrement changer de direction sur les trottoirs pour peu que l'heure y soit peu propice (eviter a tout prix la sortie des bureaux), en plus il faudrait mettre des bottes en caoutchouc bien hautes, et non, ça na rien d'inapropprié, j'en ai jamais autant vu qu'ici à ma grande surprise. Bref, je me demande comment il est possible qu'aucun de nous trois n'ait encore attrapé une bonne grosse grippe ou autre joyeuseté... faut croire qu'on a pas encore incubé assez longtemps.

P1000337

un bon moyen d'évaluer la visibilité de jour

P1000384

... comme de nuit

Côté ventre: bon.. le voilà le sujet qui fâche, certes il y a sûrement plus de choix et de diversité que n'importe où ailleurs aux USA, mais je me suis déja faite avoir pas mal de fois avec une apparence qui ne correspond pas au goût qu'on pourrait attendre. Ce n'est pas qu'une histoire de repères français: ici dans une forêt noire il y a de la cannelle, dans les céréales du petit déjeuner aussi, le pain de mie est trés souvent trés sucré, la sauce tomate idem, les tranches de jambons dégoulinent de flotte, certains muffins contiennent tellement de levure chimique qu'ils en sont immangeables.. les légumes il y en a mais extrèmement chers et quand même pas trés variés. Comme la cuisine, l'agroalimentaire et tout ce qui tourne autour, c'est à la fois ma passion depuis toujours, mon métier, mes repères et même ma mémoire de loin la plus efficace.. j'avoue que ça me fait un peu mal au coeur mais par contre les produits de bonne qualité de base, il y a, donc à moi de jouer je pense pour recréer la diversité nécessaire, mais j'attends avec impatience ma cargaison d'ustensiles de cuisine, mes "fonds de placard" d'épices et ingrédients de base que j'ai réussi a faire venir (tout à fait légalement je précise) et ma collection de livres de cuisine. Néanmoins certains produits vont nécessiter les grands moyens: pas vu de béarnaise (je sais faire mais c'est quand même fastidieux), les yahourts... je pense qu'une yahourtière va faire son apparition d'ici peu dans nos placards,  et la pâte feuilletée...  va falloir que je m'y colle une bonne fois pour toutes, grâce à mon passage à Ferrandi, je sais que les croissants ce n'est pas insurmontable également. Côté pain, il y a parfois des bonnes surprises. Le fromage, je veux dire, le bon fromage, et bien... j'imagine qu'on en mangera beaucoup moins parce que de toutes façons les rares point de vente où il y en a sont relativements chers. J'attends beaucoup des marchés, mais peut être un peu trop. Bon enfin, vu que j'espère bien retravailler dans ce milieu dès que j'aurai mon autorisation de travail, j'aurai peut être des circuits d'approvisionnement intéressants.

P1000046

Timothée ne se laisse pas abattre pour autant

Côté sous:  c'est sûr, on est bien aux Etats-Unis, tout se paie, et au prix du marché, que l'on parle de pâtisserie, d'appartement ou de santé. La chose qui m'est la moins évidente est sûrement la différence entre le prix affiché et le prix réellement payé: ici chaque article en rayon est payé 8% de plus au passage en caisse, que ce qui est indiqué sur l'étiquette (taxes.. lesquelles.. gros mystère???), au restaurant, dans les taxis ou à peu près pour n'importe quel service le service n'est pas compris ou bien appelle un pourboire systématique et loin d'être négligeable (15% de pourboires sont la règle a minima au restaurant ou pour un taxi; même les free-delivery (livraison gratuite) ne le sont pas vu qu'il faut verser un pourboire. Je pense que la mauvaise réputation des Français en vacances ici sur ce point là vient surtout du manque de reflexe de cette pratique. Dernier aspect tellement étrange pour nous autres, mais finalement confortable, c'est le prélèvement à la source des impôts sur le revenu, alors évidemment une rectification après la fin de l'année fiscale s'effectue, mais globalement les accidents de la vie paraissent plus facilement gérables avec ce système.

P1000382

Les drapeaux devant le Rockfeller center

Côté habitation: le mois passé dans ce meublé avec une seule chambre pour nous trois, et une seule pièce a vivre sombre et extrèmement bruyante aura été une véritable épreuve. Nous sommes extrêmement impatients de nous installer dans l'appartement que nous avons choisi, espérons juste qu'il ne nous réservera pas trop de mauvaises surprises.

P1040262

Une qualité de vie qui parait déja bien loin...

Bref, première impression générale quand même assez différente de notre précédent séjour d'une semaine il y a quelques années, mais forcément, en y habitant on ne voit pas les mêmes choses. Il y  a quand même quelque chose d'ultra-dérangeant et préoccupant, c'est la gestion de l'énergie: chauffages et eaux collectives gaspillés, des tonnes d'emballages partout (même si ils sont recyclables), des voitures conduites en dépit du bon sens ...  Je suis également trés surprise du nombre de gens qui parlent français, tous milieux confondus. Et évidemment cet incroyable accueil qui est fait à notre fils partout, toutes ces structures adaptées aux enfants, aux poussettes et aux personnes handicapées (on en reparlera, ça c'est sûr).

P1000301

une ville qui fait de belles surprises (comme le droit de dessiner a la craie par terre dans les playground)

Posté par ClaraK à 08:15 AM - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

  • Merci pour tes impressions et tes précisions sur la vie à New-York! Je lis ton blog avec plaisir chaque jour ! Je note tous les points intéressants comme les pourboires à donner. Bientôt, tu nous indiqueras de bonnes adresses !

    Posté par claudine, 18.11.08 à 11:01 AM

Poster un commentaire